« J'entends par là que chacun de vous dit: "Moi, je suis à Paul" – "Et moi, à Apollos" – "Et moi, à Céphas" -- "Et moi, au Christ." Le Christ est-il divisé ? Serait-ce Paul qui a été crucifié pour vous ? Ou bien serait-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? » (1 Co 1, 12-13)

****

Jésus-Christ a fondé, il y a 2000 ans une seule Église, l’Église catholique, bâtie sur les 12 Apôtres et ayant à sa tête saint Pierre, premier Pape. Ce n’est que récemment, en 1517, qu’un moine allemand catholique, Luther se sépara de l’Église catholique (ne pas confondre avec Martin Luther King des États-Unis). On appela ce mouvement la Réforme de l’Église ou la protestation.

Depuis leur rupture avec l’Église catholique, les protestants n’ont cessé de se diviser, de sorte qu’il y a aujourd’hui des milliers et des milliers d’églises protestantes dans le monde, parmi lesquelles il y a des sectes qui se réclament chrétiennes. Certaines personnes indépendantes se réclament protestantes tout court, en prétendant que la Bible seule leur suffit et qu’elles n’ont besoin d’être membre d’aucune église. Ont-elles lu par exemple He 10, 25 et 2 P 1, 20 ? « Ne désertez pas votre propre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire » … « Sachez-le : aucune prophétie d’Écriture n'est objet d'explication personnelle ».

De nos jours, l’expression « église protestante » est ambiguë. En raison du dialogue œcuménique, l’Église catholique préfère la formule « église réformée » qui est plus respectueuse. Il y a des églises protestantes de souche qui sont très proches dans leur doctrine de l’enseignement de l’Église catholique, telles que les luthériens, les calvinistes, les anglicans. Au Burkina Faso, on trouve surtout des sectes protestantes qui combattent plus ou moins ouvertement l’Église catholique.

Le mouvement de la réforme ayant insisté sur l’interprétation personnelle de la Bible, de nos jours comme de tout temps, n’importe qui peut créer une église protestante : il suffit de se procurer une bible, de se déclarer inspiré et capable de miracles, d’inventer une dénomination exotique et alléchante, de trouver un lieu pour commencer la propagande, de préférence une localité où l’on n’est pas connu. C’est ainsi que l’on assiste tous les jours dans nos quartiers à l’implantation de nouvelles églises.

Il y a certainement des valeurs dans les églises protestantes, qui devraient faire réfléchir les catholiques. Ce sont par exemple l’effort personnel pour la lecture de la Bible, l’engagement à soutenir les besoins de l’église, le désir de faire connaître Jésus à d’autres, etc. Il est aussi certain que Jésus, bon envers tous, écoute la prière de tous ceux qui l’invoquent en toute sincérité.

Cependant, il y a aussi des aspects contraires à l’évangile. Vu la diversité des églises réformées et des sectes, il est difficile de les décrire en quelques lignes. Leur dénominateur commun est d’être opposé à l’Église catholique sur des points doctrinaux essentiels. On peut aussi relever les points suivants qui peuvent être plus ou moins absents pour certaines églises :

- Une interprétation fondamentaliste (à la lettre et de façon calculée) de la Bible, surtout de certains passages ciblés, d’ailleurs les mêmes qui sont fréquemment cités.

- Une négation des sacrements, à l’exception du baptême dans certains cas.

- Un mépris pour la Vierge Marie, la mère de Jésus, régulièrement blasphémée.

- Le refus de l’autorité du Pape, successeur de saint Pierre Apôtre.

- L’absence de célibat consacré pour le Royaume (Mt 19, 12) qui est même ridiculisé.

- L’imposition de la dîme avec des pseudo-arguments « bibliques », accompagné d’un chantage psychologique (si vous ne payez pas la dîme alors …); certains pasteurs ne se gênent pas pour passer dans les familles ou les lieux de travail pour la percevoir.

- Une imitation des titres et des vêtements liturgiques des catholiques. Certains pasteurs se proclament ou se font proclamer « évêque » (bishop en anglais), portent la mitre, et tiennent une crosse. Serait-ce pour duper ceux qui ne sont pas bien informés ?

- Des dénominations d’églises pompeuses qui donnent l’illusion qu’être chrétien implique nécessairement l’aisance matérielle, l’absence de toute difficulté et une prolifération de miracles. Jésus n’a-t-il pas parlé de « prendre sa croix » à sa suite ? (cf. Mc 6, 34) Les magiciens du Pharaon ne reproduisaient-ils pas certains prodiges accomplis par Moïse ? (Ex 7, 11-12) Certaines pancartes en disent long sur le sérieux de ces églises.

- La défense de prendre de l’alcool ou de manger certains aliments.

- Une tendance à isoler les membres de leur milieu social (sectarisme) et à n’aider que ceux qui sont de l’église ou qui sont prêts à se convertir. Les autres personnes sont regardées comme « un troupeau parqué pour l’enfer » (Ps 49, 15).

- Une interdiction aux membres d’aller dans d’autres églises, même protestantes. Il y a souvent des difficultés de mariage entre personnes d’églises protestantes différentes.

- Une manière de prêcher qui ne favorise pas la réflexion de ceux qui écoutent. Cela est souvent accentué par la rapidité de l’élocution et une sonorisation assourdissante.

- Etc.

L’Église catholique, fondée par le Christ, chemine depuis 2000 ans, fédérée autour du Pape successeur de saint Pierre Apôtre, demeurant universelle, professant une seule foi, un seul baptême, et une même vie sacramentaire.

****

« Jésus, levant les yeux au ciel, il dit : Père, l'heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie. Je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi, afin que tous soient un. Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu'eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous sommes un : moi en eux et toi en moi, afin qu'ils soient parfaits dans l'unité, et que le monde reconnaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé » (Jn 17, 1.20-23).

« Il y a eu de faux prophètes dans le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une prompte perdition. Beaucoup suivront leurs débauches, et la voie de la vérité sera blasphémée, à cause d'eux. Par cupidité, au moyen de paroles trompeuses, ils trafiqueront de vous, eux dont le jugement depuis longtemps n'est pas inactif et dont la perdition ne sommeille pas. Avec des discours gonflés de vide, ils allèchent, par les désirs charnels, par les débauches, ceux qui venaient à peine de fuir les gens qui passent leur vie dans l'égarement » (2 P 2, 1-3.18).

Pin It

Tiktok

 

Facebook

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA, prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou (Burkina Faso).

TPL_BACKTOTOP