Paroles de vie

Qui nous a donné la Bible ?

Plan de l'article : 1. Position de Justforcatholics.org - 2. Réponse catholique

 

1. Position de Justforcatholics.org

Question 15: C'est l'Eglise Catholique qui nous a donné la Bible. Pourquoi ne devriez-vous donc pas suivre les interprétations de la Bible données par l'Eglise Catholique ?

Réponse: Ce n'est pas l'Eglise Catholique qui nous a donné la Bible. La Bible a été donnée par Dieu à Son peuple, l'Eglise. Aucune autre explication n'est valable.

Mais je pense que vous parlez du processus d'identification du canon de l'Ecriture, c'est-à-dire de la liste des livres qui sont inclus dans la Bible. Le mot grec "kanon" signifie "étalon de mesure". Dans le Christianisme, le "canon" désigne la collection complète des écrits inspirés, qui représentent le fondement de notre foi. Le canon des Ecritures a été achevé lorsque l'apôtre Jean a écrit le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse. Toutefois, les 27 livres qui composent le Nouveau Testament n'ont pas été réunis en un seul ouvrage dès le début.

Cela ne s'est fait qu'à l'issue d'un long processus historique. Les quatre Evangiles, les Actes des Apôtres, et la plupart des épîtres, ont été rapidement reconnus par les églises comme faisant partie des Saintes Ecritures. Mais il restait quelques incertitudes concernant certains livres. Ce fut l'Eglise Orthodoxe d'Orient qui reconnut la première l'inspiration des 27 livres du Nouveau Testament, en 367. Les livres canoniques furent listés dans la lettre de Pâques écrite par Athanase à Alexandrie. Plus tard, aux Conciles de Hippo, en 393, et de Carthage, en 397, l'Eglise d'Occident accepta à son tour ces mêmes livres comme canoniques.

Est-ce que cela signifie que l'Eglise soit infaillible ? Si elle ne l'est pas, comment pouvons-nous être certains que seuls ces livres soient canoniques, à l'exclusion de tout autre ?

L'Eglise n'est pas infaillible. Mais c'est le Dieu Tout-Puissant qui a, par Sa providence, guidé Son Eglise faillible, pour nous transmettre correctement Sa Parole. Ses brebis entendent Sa voix, comme Jésus l'a promis, et elles n'écouteront pas la voix d'un étranger.

C'est un processus semblable à celui qui a formé le canon de l'Ancien Testament. C'est Dieu qui a donné à Son peuple ces livres inspirés. Les dirigeants des Juifs, et tout le peuple, ont reconnus comme inspirés un ensemble de livres, qu'ils ont appelé "Ecriture sacrée". Jésus et les apôtres utilisaient les Ecritures quand ils discutaient avec les Juifs. Cela implique, bien entendu, qu'il existait un canon reconnu par tous, et que personne ne contestait.

Pourtant, il est clair que ces mêmes Juifs qui avaient accepté le canon n'étaient pas eux-mêmes infaillibles. Jésus n'a pas reconnu comme infaillibles les conducteurs des Juifs, dont les ancêtres avaient reconnu les écrits de la Bible. En fait, ils se trompaient sur bien des problèmes de doctrine et de morale, au point qu'ils crucifièrent le Messie prophétisé dans ces mêmes écrits.

Nous pouvons donc avoir toute confiance dans le fait que Dieu est intervenu providentiellement dans l'histoire, pour que nous connaissions Ses écrits inspirés. Mais nous serions sages de suivre l'exemple de Jésus et des apôtres, qui n'attribuaient aucune infaillibilité à l'Eglise, même s'Il l'a utilisée pour transmettre Sa Parole.

Nous remercions Dieu de nous avoir donné Sa Parole sous une forme écrite. Ne perdons donc pas notre temps à discuter du canon des Ecritures, sur lequel Catholiques et Protestants sont d'accord. Continuons plutôt à étudier ces livres sacrés, pour connaître la volonté de Dieu, et pour corriger les fausses doctrines qui se sont infiltrées dans l'Eglise. 

© Dr Joseph Mizzi. Used by permission. Source : http://www.justforcatholics.org/fr15.htm (05/04/2020)

2. Réponse catholique

Cette réflexion est celle de celui qui aime un bébé mais qui ne veut pas entendre parler de la maman de ce bébé.

Saint Luc, au début de son évangile et au début des Actes des Apôtres, dit qu'il s'adresse à quelqu'un du nom de Théophile (à moins qu'il s'agisse d'un anonyme, car ce nom signifie « ami de Dieu »). Les lettres de saint Paul étaient adressées à des chrétiens d'une localité donnée. Ces communautés avaient l'habitude de recopier les lettres reçues et de les envoyer à d'autres communautés, ou bien, lorsqu'on se rendait compte qu'il y avait dans telle communauté une lettre d'un Apôtre, on en demandait la copie. Paul lui-même a recommandé aux Colossiens : « Quand cette lettre aura été lue chez vous, faites qu'on la lise aussi dans l’Église des Laodicéens, et procurez-vous celle de Laodicée, pour la lire à votre tour » (Col 4, 15). C'est ainsi que les livres du Nouveau Testament se sont répandus dans les différentes communautés chrétiennes.

Un problème s'est posé, lorsque ces communautés se sont retrouvées avec des écrits dont le contenu semblait remettre en cause la foi chrétienne. Il fallait s'en référer au Pape pour que la situation soit clarifiée. La liste des livres qui allaient constituer le Nouveau Testament (liste encore appelée le canon du Nouveau Testament) fut établie conformément aux trois critères suivants :

  • Le livre doit avoir été écrit par un Apôtre, ou par le disciple direct d'un Apôtre.

  • Le livre doit être utilisé par la majorité des communautés chrétiennes.

  • Le contenu du livre est conforme à la foi catholique.

Ce dernier point est d'une importance capitale.

Quand l'auteur de l'article dit que l’Église catholique est généralement faillible, qu'est-ce qui prouve alors, selon sa logique, qu'elle ne s'est pas trompée en établissant le canon du Nouveau Testament ? Si Dieu, miraculeusement a fait que l’Église ne s'est pas trompée en fixant le canon du Nouveau Testament, pourquoi Dieu, miraculeusement, ne permettrait-il pas que les autres enseignements de l’Église issus des conciles ne soient pas tintées d'erreurs ?

Si l’Église catholique est faillible, il n'y a pas de raison de croire sans autre forme de procès que la liste des livres du Nouveau Testament soit celle voulue par Dieu. Absolument pas. Il faudrait alors réexaminer tous les livres qui ont été écartés pour voir si certains d'entre eux ne doivent pas être introduits dans le Nouveau Testaments, et vérifier si des livres du Nouveau Testament actuel ne sont pas à déclasser. Notons que le mouvement protestant a cependant modifié le canon des livres de l'Ancien Testament alors utilisé par les catholiques en y retranchant des livres.

A partir de 1521, début du protestantisme, le slogan du mouvement est et demeure la « sola scriptura », « seule l’Écriture », c'est-à-dire, « seule la Bible compte », sous-entendu, sans l’Église catholique. Cela est surprenant dans la mesure où les livres du Nouveau Testament ont été retenus parce qu'ils sont conformes à la foi catholique. Mais on a assisté dans les églises protestantes à des interprétations de ces écrits de façon à les détourner de leur sens, de façon à s'opposer à l’Église catholique.

Pin It

Newsletter

Inscrivez-vous pour être avisé de nos nouvelles publications.
Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !

_Deutéronome 30, 19

 

http://parolesdevie.bf

Login Form

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA,
prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou.

Lire plus

www.catholique.bf

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook