Les bécots

Il y a embrasser et embrasser. On appelle familièrement bécot les baisers amoureux à la bouche occasionnant le contact des langues. Il paraît complètement ridicule de parler de bécot dans un monde où la sexualité est banalisée. De plus, ce geste est très courant dans presque tous les films et séries grand public. Et pourtant, c’est une manifestation de tendresse spécifique aux personnes mariées.

Pour s’en convaincre, on peut se demander s’il n’y a pas de malaise en voyant son père ou sa mère embrasser de la sorte une autre personne, s’il n’y a pas de gêne à s’embrasser devant ses parents, s’il n’y a qu’indifférence lorsqu’on surprend son copain ou sa copine, son mari ou sa femme embrasser une autre personne ? Et aussi, qu’est-ce qui se passe lorsque le bécot dure ? N’incline-t-il pas la volonté à désirer ou à réaliser des actions de moins en moins chastes surtout si cela se passe à l’abri de tout regard ? Car c’est un fait que les hommes sont plus excités que les femmes à travers les bécots, et qu’une fois excités, ils ont tendance à vouloir aller immédiatement plus loin. De toute façon, une fois excités, les deux auront moins de force et de volonté pour résister à la fornication.

Les fiancés qui veulent vraiment vivre l’abstinence auront du mal à respecter leurs engagements s’ils ne réservent de tels embrassades pour l’après mariage.