Paroles de vie

Quelles sont les différences entre la religion Catholique et la Foi Chrétienne ?

Plan de l'article : 1. Position de Justforcatholics.org - 2. Réponse catholique

 

1. Position de Justforcatholics.org

Question 3: On m'a appris, dans ma dénomination, à considérer que la Religion Catholique n'est pas réellement une Religion Chrétienne. Pourriez-vous, s'il vous plaît, m'expliquer quelles sont les différences entre la Religion Catholique et la vraie Religion Chrétienne ?

Réponse: Pour être honnête, votre question m'inquiète ! Pourquoi parlez-vous de "Religion Chrétienne" ? Il ne s'agit pas de religion, qu'elle soit Catholique, Hindoue, Musulmane, ou n'importe quelle autre ! Si vous êtes Chrétien, vous avez une relation personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ, et cette relation est fondée sur l'amour. Accepteriez-vous de vous laisser détourner de Lui par un système religieux quelconque, quelle que soit son attirance ? Jésus n'est-Il pas suffisant pour combler tous les désirs de votre cœur ? Quel tort vous a-t-Il causé ? N'est-Il pas mort pour vous, pour vous sauver de votre péché ? Sa Parole, la Sainte Bible, n'est-elle pas suffisante pour vous montrer le chemin du salut, et pour vous conduire tout au long de ce chemin qui mène au Ciel ?

Pourquoi vous tournez-vous vers le Catholicisme Romain, cette religion qui, en pratique, ne croit pas que le sacrifice de Christ soit suffisant pour nous assurer le salut, et renie Sa Sainte Parole ?

Si je devais résumer les différences essentielles entre le Catholicisme et la foi chrétienne véritable, je dirais trois choses:

1. Pour un Chrétien, Christ seul est notre médiateur et notre Prêtre. Tandis que le Catholicisme ajoute d'autres médiateurs: Marie, les saints, et les prêtres catholiques.

2. Pour un Chrétien, le salut est reçu par la grâce seule. Le salut lui est accordé comme un don de Dieu, reçu par la foi. Il s'agit pour le Chrétien d'un cadeau entièrement gratuit. Mais ce cadeau a coûté très cher à Dieu, car Il a dû le payer avec le sang de Son Fils bien-aimé. C'est ainsi que nous avons été rachetés de notre péché. Dans le Catholicisme, les gens s'efforcent de gagner leur salut par leurs bonnes œuvres, par leurs pénitences, et par leurs souffrances dans ce monde, ainsi que dans un endroit imaginaire appelé le Purgatoire.

3. Pour un Chrétien, la Bible seule est la Parole de Dieu. Il n'écoute aucune autre voix que celle du Bon Berger, qui lui parle par Son livre inspiré, la Bible. Dans le Catholicisme, on a remplacé la Bible par les déclarations officielles des chefs de l'Eglise. Quand leurs doctrines ne peuvent pas être appuyées par la Bible, ils invoquent une "Tradition" qu'ils mettent sur le même plan que la Parole de Dieu.

Attachez-vous à Jésus-Christ et à Sa Parole ! Conduisez vos anciens co-religionnaires à Christ et à Sa Sainte Ecriture ! Il n'y a pas d'autre chemin !

© Dr Joseph Mizzi. Used by permission. Source : http://www.justforcatholics.org/fr03.htm (05/04/2020)

2. Réponse catholique

Les dénominations

Tout d'abord, il faut préciser qu'être chrétien ne signifie pas seulement avoir une relation personnelle avec Jésus. Il faut aussi une relation avec son unique Église. C'est pourquoi la Bible dit : « Ne désertez pas votre propre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire, mais encouragez-vous mutuellement » (He 10, 25). Dans le discours de Jésus, on perçoit clairement qu'il a des disciples (des chrétiens) qui ne sont pas dans son unique Église et qu'il souhaite qu'eux aussi reviennent dans l’Église en laissant leurs multiples « dénominations » : « J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ; celles-là aussi, il faut que je les mène ; elles écouteront ma voix ; et il y aura un seul troupeau, un seul pasteur » (Jn 10, 16). Remarquez que « cet enclos » est au singulier.

D'où viennent ces multiples « dénominations », cette infinité d'églises protestantes ? En fait, jusqu'en 1521, on ne parlait pas de « dénominations ». Il y avait l'unité des chrétiens dans l’Église catholique. Seulement, en 1521, un moine appelé Luther quitte l’Église catholique et fonde son église. Depuis lors, a commencé la multiplication des « dénominations », chacune étant différente des autres, reproduisant ainsi la situation que saint Paul a condamné : «  J'entends par là que chacun de vous dit: "Moi, je suis à Paul" – "Et moi, à Apollos" – "Et moi, à Céphas" – "Et moi, au Christ." Le Christ est-il divisé ? » (1 Co 1, 12-13). Il faudrait que dans ces différentes « dénominations », on fasse un peu d'histoire, pour expliquer aux membres que la « dénomination » n'a pas été fondée par Jésus-Christ mais par un homme à une date bien donnée.

Jésus, seul médiateur

Bien entendu, pour un chrétien, Jésus est le seul médiateur : « Car Dieu est unique, unique aussi le médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus, homme lui-même » (1 Tm 2, 5). Cependant, ce n'est pas pour rien que Jésus a choisi douze apôtres qui constituaient un groupe stable (cf. l'appellation « douze » même après la mort de Juda : Ac 1, 26) avec Pierre à leur tête. Les apôtres étaient remplacés à leur mort (cf. Ac 1, 26) par l'imposition des mains, et ainsi de suite jusqu'à nos jours. Ce sont les évêques. Bien-sûr, le nombre a été agrandi. On voit aussi que dans la première communauté chrétienne, il y avait des « presbytres » (les prêtres : 1 Tm 4, 14 ; Tt 1, 5), des « épiscopes » ou anciens (les évêques : Ph 1, 1 ; 1 Tm 3, 1-2 ; 1 P 5, 1.5), des « diacres » (1 Tm 3, 8-12 ). C'est alors grave pour un chrétien de dire qu'il est inutile qu'il y ait des prêtres, des évêques, des diacres.

Voir aussi la réponse de la question : Quel est le vrai sens de la Messe ?

Le salut par la grâce seule ?

Voir la réponse de la question : Peut-on être sauvé par ses œuvres ?

La Bible seule

Il est faux de dire que chez les catholiques la Bible est replacée par les déclarations officielles. Ce n'est pas pour rien qu'on lit au moins trois passages de la Bible à la messe. Toutes les déclarations officielles de l’Église sont fondées sur la Bible.

D'ailleurs, toutes les « dénominations » ont des déclarations officielles, du moins une profession de foi à laquelle les membres doivent adhérer, rassemblant ce que le(s) fondateur(s) a compris de la Bible. Ces déclarations remplacent-elles la Bible ? Pourquoi alors crier scandale lorsque cela est fait par les catholiques ?

Conclusion

Être chrétien exige de s'attacher à Jésus-Christ et à son Église, et à rechercher la vraie doctrine en prenant en compte tout ce que la Bible nous enseigne. Nous devons faire attention aux enseignements erronés véhiculés ça et là par certaines personnes et certains groupes  qui se réclament chrétiens : « Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez ouï dire que l'Antichrist doit venir ; et déjà maintenant beaucoup d'antichrists sont survenus : à quoi nous reconnaissons que la dernière heure est là. Ils sont sortis de chez nous, mais ils n'étaient pas des nôtres. S'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais il fallait que fût démontré que tous n'étaient pas des nôtres » (1 Jn 2, 18-19).

Pin It

Newsletter

Inscrivez-vous pour être avisé de nos nouvelles publications.
Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !

_Deutéronome 30, 19

 

http://parolesdevie.bf

Login Form

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA,
prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou.

Lire plus

www.catholique.bf

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook