Peut-on avoir des images de Jésus ?

Plan de l'article : 1. Position de Justforcatholics.org - 2. Réponse catholique

 

1. Position de Justforcatholics.org

Question 26: J'étais Catholique. J'ai gardé quelques crucifix, mais je les ai décrochés de mes murs. Que dois-je en faire ? Je sais que ce n'est pas réellement Jésus qui est sur le crucifix, mais j'ai l'impression que je Lui manquerais de respect si je jetais ces crucifix à la poubelle. Je crois que je ne devrais plus être attaché à ces objets. Dans mon église, pour un concert de Noël, un artiste local a peint un grand tableau représentant Jésus sur un cheval blanc, entouré de Ses saints. Est-ce juste de peindre un tableau représentant Jésus ? J'aimerais savoir ce que vous en pensez.

Réponse: Je comprends ce que vous ressentez, car je suis aussi passé par ces combats. Comme vous le dites, il semble que le fait de jeter des statues ou des représentations de Jésus soit un manque de respect. Puis-je vous suggérer une raison possible de ce sentiment ? Se peut-il que vous ne soyez pas encore complètement libéré de vos anciens systèmes de pensée ?

Gardez bien à l'esprit ce que Dieu nous demande. Il nous commande de ne jamais faire aucune image et de ne pas nous incliner devant elles, ni les honorer. Par conséquent, vous feriez bien d'enlever toutes les idoles de votre maison.

Je sais qu'un crucifix est fait pour représenter le Seigneur. Mais Dieu Lui-même n'approuve pas de telles pratiques. Quand il est sorti d'Egypte, le peuple d'Israël n'avait aucune intention de se faire une statue ou une image représentant une divinité païenne. Son intention était de faire une statue qui représenterait le Dieu d'Israël, Yaweh.

"Aaron leur dit: Otez les anneaux d'or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez-les-moi. Et tous ôtèrent les anneaux d'or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron. Il les reçut de leurs mains, jeta l'or dans un moule, et fit un veau en fonte. Et ils dirent: Israël ! voici ton dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Egypte. Lorsqu'Aaron vit cela, il bâtit un autel devant lui, et il s'écria: Demain, il y aura fête en l'honneur de l'Eternel !" (Exode 32: 2-5).

Cette statue représentait le Seigneur, le Dieu d'Israël.

Que fit Moïse à cette statue qui représentait Dieu ? Il la détruisit, et Dieu approuva son acte. Quand vous commencez à penser comme cela, vous vous comportez comme Moïse, le serviteur de Dieu, et vous détruisez les statues et les images, parce que vous aimez et respectez suffisamment le Seigneur pour obéir à Sa Parole.

Je voudrais faire un commentaire à propos des représentations de Jésus que l'on peut trouver dans les églises évangéliques. Elles traduisent une séduction qui n'est pas moins grande que celle qui sévit dans l'Eglise Catholique. Vous rappelez-vous toujours le "Jésus" représenté par cet artiste dans votre église ? Vous rappelez-vous à quoi ressemblait son visage ? Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agissait d'une représentation mensongère de Jésus !

Aujourd'hui, nous vivons par la foi, non par la vue. Pourtant, comme l'apôtre Pierre l'a dit: "Lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse" (1 Pierre 1:8). Nous attendons Son apparition glorieuse. Alors nous Le verrons tel qu'Il est réellement, Lui, le Christ Vivant !

© Dr Joseph Mizzi. Used by permission. Source : http://www.justforcatholics.org/fr26.htm (05/04/2020)

2. Réponse catholique

L'interdiction d'avoir des idoles fait partie des 10 commandements. Mais cette interdiction ne concerne pas les représentations qui nous aident à penser à Dieu et à l'adorer lui seul. Voici ce que dit la Loi de Moïse : « Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi. Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas, car moi Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux » (Ex 20, 3-5).

Si nous devrions prendre l'injonction «  ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre » au sens strict, sans tenir compte du reste de la phrase, nous ne pourrions même pas faire de dessins, de plans, de photos, etc. Nous constatons que ceux qui nous accusent de faire de fausses représentations de Jésus en font quand même, par exemple lorsqu'ils font des dessins animés de Jésus.

Le commandement de Dieu contenu dans Ex 20, 3-5 cité ci-dessus interdit d'avoir des idoles, c'est-à-dire, de ne pas se prosterner devant « des dieux ». C'est ce qui arrive lorsqu'on prend ces représentations pour des divinités. C'est ce qui arriva quand les Israélites fabriquèrent un veau en or : « Aaron reçut l'or de leurs mains, le fit fondre dans un moule et en fit une statue de veau ; alors ils dirent : "Voici ton Dieu, Israël, celui qui t'a fait monter du pays d’Égypte." » (Ex 32, 4). Il est erroné de dire que « Cette statue représentait le Seigneur, le Dieu d'Israël ». En effet, le crime ici est de prendre le veau pour Dieu, de prendre le veau d'or pour celui qui a fait sortir le peuple d’Égypte, d'attribuer le prodige et la puissance au veau d'or plutôt qu'à Dieu. C'est pourquoi la colère de Dieu s'est manifestée.

Si l'on scrute les Écritures, on peut se rendre compte que Dieu lui-même a ordonné de faire des représentations. On a plusieurs exemples :

Dieu ne peut pas en même temps interdire de faire des représentations qui élèvent nos esprits à la prière et ordonner qu'on fasse des chérubins ou un serpent d'airain que l'on regarderait pour implorer sa pitié.

Humainement, brûler un drapeau, fouler au pied la photo de sa femme ou de son mari est un manque grave de respect. Il convient alors que les représentations saintes soient traitées avec respect, parce que ce qu'elles représentent ont une valeur supérieure à un pays ou à une personne humaine.

Les chrétiens catholiques n'ont pas de complexe à utiliser les images, le statues, etc., pour prier. S'incliner devant des représentations ou même se prosterner devant eux ne signifie pas qu'on les prend pour les dieux. Plusieurs passages bibliques montrent que ces attitudes sont des signes de respect. L'adoration revient à Dieu seul. Dieu seul est Dieu. Les représentations diverses nous aident à nous mettre en esprit en présence de Dieu et à l'adorer. À lui seul «  l'honneur, la gloire et la louange » pour l'éternité (Ap 5, 12).