Paroles de vie

Les Trois aspects du Salut

Plan de l'article : 1. Position de Justforcatholics.org - 2. Réponse catholique

 

1. Position de Justforcatholics.org

Question 12: Je lis dans 1 Corinthiens 1:18: "Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu". J'ai été intéressé d'apprendre que le texte grec dit: "mais pour nous qui sommes en train d'être sauvés". Que pensez-vous de l'emploi de cette forme verbale ? J'ai toujours cru que le salut était donné à un moment particulier, et qu'il n'était pas un processus graduel. (Question posée par un Protestant).

Réponse: Il y a trois aspects dans le salut: un aspect passé, un aspect présent, et un aspect futur. Celui qui est Chrétien est passé par le salut. C'est le temps passé qui est employé par exemple dans Ephésiens 2:8: "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu". C'est pourquoi l'apôtre Paul parle de la justification comme une possession présente du Chrétien: "A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère" (Romains 5:9). Dans ce sens, le salut est un événement précis, déjà accompli dans le passé.

Il y a aussi un aspect présent dans le salut. Il s'agit de la "sanctification". Le Chrétien, étant passé par la nouvelle naissance, croît en grâce et en connaissance en Christ, pour devenir de plus en plus semblable à Lui. Il est justifié et libéré de la condamnation. Il est en train d'être libéré de la pratique du péché, et apprend à vivre saintement. C'est un processus qui s'étend sur toute la vie. L'apôtre Paul avait sans doute cet aspect du salut à l'esprit en écrivant 1 Corinthiens 1:18.

Il y a un troisième aspect au salut, qui est futur. Il s'agit de notre "glorification". Il faut encore que nous soyons débarrassés de ce corps mortel, pour recevoir un corps immortel et glorifié: "Nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore ?" (Romains 8:23-24).

Le jugement vient sur le monde. La colère de Dieu va se déverser sur une humanité pécheresse. Cependant, les Chrétiens nés de nouveau seront sauvés de cette colère. Relisez Romains 5:9 cité plus haut: nous serons (au futur) sauvés de la colère de Dieu.

Suis-je sauvé ? Oui ! J'ai été sauvé de la culpabilité du péché. Je suis en train d'être sauvé de la puissance du péché dans ma vie. Et je serai sauvé de la colère de Dieu, ainsi que de la présence du péché, quand Jésus-Christ va revenir pour nous prendre avec Lui. 

© Dr Joseph Mizzi. Used by permission. Source : http://www.justforcatholics.org/fr12.htm (05/04/2020)

2. Réponse catholique

Le salut est apporté par un événement précis du passé : la mort et la résurrection du Christ. C'est objectif, et cela ne dépend pas de nous. Toutefois, il dépend de nous d'être sauvés, en nous efforçant de rentrer par la porte étroite. Car, Jésus a donné cet avertissement :

« Ce n'est pas en me disant : Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé ? En ton nom que nous avons chassé les démons ? En ton nom que nous avons fait bien des miracles ? Alors je leur dirai en face : Jamais je ne vous ai connus ; écartez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité » (Mt 7, 21-23).

Dans ce passage, beaucoup de ceux qui pensaient avoir la foi en Jésus, qui ont prophétisé en son nom, qui ont même fait des miracles en son nom et qui croyaient que leur salut était assuré seront surpris d'être jetés dehors, parce qu'ils auront vécu dans l'iniquité. C'est ce que l'on peut lire dans les Écritures. Par suite, en référence à Rm 8, 23-24, nous serons épargnés de la colère de Dieu si nous produisons des œuvres qui sont conformes à notre foi.

D'où l'invitation de saint Paul : « Devenez à l'envi mes imitateurs, frères, et fixez vos regards sur ceux qui se conduisent comme vous en avez en nous un exemple. Car il en est beaucoup, je vous l'ai dit souvent et je le redis aujourd'hui avec larmes, qui se conduisent en ennemis de la croix du Christ : leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre et mettent leur gloire dans leur honte ; ils n'apprécient que les choses de la terre » (Ph 3, 17-19).

Pin It

Liturgie

Aujourd'hui : samedi 12 juin 2021 - Cœur Immaculée de Marie
Saint(s) du jour : Bse Marie-Candide de l'Eucharistie, carmélite († 1949)

Voir les lectures du jour

Newsletter

Inscrivez-vous pour être avisé de nos nouvelles publications.
Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !

_Deutéronome 30, 19

 

http://parolesdevie.bf

Login Form

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA,
prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou.

Lire plus

www.catholique.bf

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook